Extinction de voix, voix enrouée, cassée, nouée… Nombreux sont les tours que peuvent nous jouer notre voix. Il n’est d’ailleurs pas rare que ces problèmes apparaissent à l’aube d’un événement important (prise de parole en public, retrouvailles, etc.). La voix qui fait défaut, par l’inconfort qu’elle produit, peut déranger durablement. Par ce qu’elle donne à voir, à soi et aux autres, elle expose parfois plus qu’on ne le voudrait. C’est le cas de la personne qui a préparé un discours qu’elle ne pourra finalement lire publiquement, d’un homme que l’on prend pour une femme au téléphone ou d’une femme à qui l’on dit « Bonjour Monsieur », c’est le cas de celui qui bute sur ses mots ou dont les émotions transparaissent excessivement dans la voix.


Aphonie, dysphonie, mue faussée, voix de fausset, bégaiement… Lorsque l’examen médical ne vient révéler aucun anomalie physiologique, la question peut alors se poser de savoir ce que la voix vient nous dire d’un conflit inconscient.


La voix, support du langage, peut en effet venir prendre le relais de celui-ci pour exprimer ce qui ne parvient à être dit.


S’engager dans une psychothérapie ou une psychanalyse peut alors permettre de mieux comprendre ce que la voix met en scène pour finalement trouver sa propre voie.


Pour prendre rendez-vous, vous pouvez composer le 06 98 06 77 15 ou remplir ce formulaire.


Mai 2019

Psychologue psychothérapeute à Paris 9e et Paris 18e