Comment s’exprime une difficulté à s’engager ?

La difficulté à s’engager dans une relation affective peut prendre de nombreuses formes.
Pour certains, elle va se faire sentir avant même de rencontrer une personne en particulier. Pour celles-là, le simple fait d’être en relation de manière répétée avec un partenaire est déjà trop impliquant.
Pour d’autres, l’angoisse va naître au moment où la relation devient plus sérieuse et où la liaison est rendue publique et est donc prise dans le social.

Pour d’autres encore, c’est au moment où de nouveaux projets sont amorcés dans le couple que l’inquiétude grandit. Il peut s’agir d’un acte symbolique tel que le mariage ou bien de la décision de construire une famille.


Que se cache-t-il derrière une difficulté à s’engager ?

Les questions que soulèvent de telles étapes de vie ont bien souvent des racines profondes, d’abord insues de la personne elle-même. Le travail mené en psychothérapie ou en psychanalyse permet progressivement d’en déceler les tenants et les aboutissements et d’être moins agi par elles. C’est le cas d’une psychanalysante qui s’entend dire en séance qu’avant même de les laisser s’exprimer, elle inhibe ses sentiments – évitant par là toute possibilité d’engagement – pour éviter un possible refus de la part de son partenaire.
Peur du rejet pour l’un, manque de légitimité pour un autre, peur de faire un choix irrémédiable, peur du regard de l’entourage, peur de perdre le contrôle, peur, peur, peur…


Rencontrer un psychothérapeute pour une difficulté à s’engager ?

Pour certaines personnes, la difficulté à s’engager pleinement avec leur partenaire peut être à la source de beaucoup de souffrance. Entre incompréhension et colère à l’égard de soi-même, la situation peut parfois apparaître sans solutions. La souffrance éprouvée justifie pleinement la décision d’aller rencontrer un psychanalyste ou un psychothérapeute.

L’acte même de se mettre en mouvement en rencontrant un clinicien va dans le sens d’un désir de faire autrement. Il s’agit là d’un premier pas important, qui pose les jalons d’une autre manière de s’inscrire dans son existence, dans laquelle les choix sont guidés par le désir de construire et non plus par la peur de perdre.


Chloé Blachère

Psychothérapeute à Paris 18è et Paris 9è