L’impact de la COVID-19 sur le psychisme

Avec les effets très concrets que produisent la pandémie et les restrictions sanitaires, les perspectives d’avenir – qu’elles soient individuelles ou collectives – peuvent prendre des trajectoires qui étaient insoupçonnées à soi-même encore quelques mois auparavant.
Les médias communiquent de plus en plus largement sur les impacts psychiques qui peuvent être mis en lien avec la situation actuelle : une augmentation significative de symptômes d’anxiété et de symptômes dépressifs, une demande en hausse de consultations pour des souffrances psychiques (qu’elles soient adressées aux psychologues, aux psychothérapeutes, aux psychiatres ou aux psychanalystes).


Un contexte anxiogène plus global

Corrélées aux questions environnementales, de diminution des ressources et de surconsommation, les jeunes générations se trouvent particulièrement exposés à ces problématiques et une partie de ces jeunes adultes se sentent mis à mal dans leurs projets d’avenir. Si certains parviennent à tenir un cap, dans un projet d’études par exemple, un choix de ville ou de pays dans lequel vivre, un choix de métier, une rencontre amoureuse, d’autres rencontrent davantage de difficultés et se trouvent progressivement submergés par le doute, parfois mêlé à un sentiment d’absurdité à construire leur existence dans un contexte extérieur aussi instable.


comment agir ?

Si cette incertitude liée au monde extérieur peut être inquiétante, elle n’implique pas pour autant nécessairement la mise en suspens des projets pouvant être menés individuellement. En revanche, il n’est pas rare que ce contexte insécurisant renforce certaines peurs tenues sous contrôle jusqu’alors. Lorsque c’est le cas, commencer une psychothérapie ou une psychanalyse peut être d’une grande aide. Cet espace de parole permet en effet que ces peurs puissent être parlées et qu’elles ne viennent pas déterminer de facto les choix qui vont être faits et les décisions qui seront prises. Il participe à remettre du mouvement et à dessiner une existence vivante qui puisse tenir compte des facteurs extérieurs sans que ces derniers deviennent écrasants. Les effets d’une telle initiative ne tardent généralement pas à être observés.


Chloé Blachère

Psychothérapeute à Paris 18è