Qu’est-ce que le TDAH ?

Le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité est un diagnostic fréquemment posé chez les enfants. Sa description clinique date du XXe siècle mais la symptomatologie n’est pas nouvelle. On y trouve notamment une difficulté à se concentrer, une impulsivité, une hyperactivité pouvant être plus ou moins marquée, des difficultés à retenir une consigne ou exécuter une tâche dans sa totalité, des troubles de mémorisation.



Ce trouble, s’il est principalement diagnostiqué chez l’enfant scolarisé, peut perdurer par la suite et concerner les adolescents et les adultes. Il n’y a aucune corrélation entre le TDAH et l’intelligence d’une personne.



Causes et traitements

Actuellement, les facteurs neurologiques en lien avec l’hérédité et l’environnement sont ceux privilégiés comme pouvant être en lien avec le trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité. D’autres approches privilégient les facteurs psycho-affectifs. Quelle que soit l’origine de ce trouble, diagnostiquer n’est pas soigner. Et sa non prise en charge peut entraîner d’autres complications, que ce soit dans les apprentissages ou les relations sociales et affectives.



De nombreux traitements sont proposés, dont les approches sont variées (TCC, intégratifs, psychodynamiques, etc.). Parmi eux, la psychanalyse ou la psychothérapie avec psychanalyste constituent des traitements adaptés aux TDAH. Lorsque les séances sont régulières et que les pensées peuvent être parlées et associées librement par le patient (en psychothérapie) ou psychanalysant (en psychanalyse), les symptômes ne tardent généralement pas à s’apaiser. Et bien au-delà du trouble qui a occasionné la prise en charge, c’est bien souvent le positionnement de l’être dans sa vie qui tend à être réajusté.


Chloé Blachère
Psychothérapeute à Paris 18è