Qu’est-ce que les Hauts Potentiels Intellectuels ?

Ces dernières années ont vu les diagnostics de « Hauts Potentiels Intellectuels » se multiplier. Sont appelés ainsi les personnes ayant un quotient intellectuel supérieur à la moyenne et dont la rapidité d’exécution de certaines tâches est particulièrement notable.
Cette caractéristique, qui a première vue peut sembler facilitante dans de nombreux domaines de la vie courante, s’accompagne bien souvent de difficultés dans les apprentissages ou dans les relations sociales.



Du diagnostic à la prise en charge

Ce constat soulève ce qui peut d’abord apparaître comme un paradoxe : si le diagnostic peut aider une personne à mieux se comprendre et à expliquer les difficultés rencontrées au quotidien, celui-ci peut, dans un second temps, se révéler enfermant.
En effet, mettre un nom sur un malaise peut être rassurant dans un premier temps mais ne constitue pas une thérapeutique en tant que tel. Et une fois le diagnostic posé, la tentation peut être de s’y raccrocher et de médiatiser son rapport au monde et aux autres au travers de ce trait identificatoire. Toutefois le plus souvent, ce nouveau rapport au monde ne suffit pas à régler la souffrance éprouvée et concomitante aux difficultés rencontrées. Aussi, rencontrer une psychothérapeute ou un psychanalyste peut être une occasion de parler cette souffrance et de construire, au fil des associations libres des pensées au cours des séances, un nouveau positionnement à soi-même et aux autres.


Chloé Blachère
Psychothérapeute à Paris 18è