L’inhibition et ses répercussions dans l’existence

L’inhibition et ses répercussions dans l’existence

Très tôt l’inhibition a été un objet d’étude pour la psychanalyse. En 1925, Freud l’aborde dans son ouvrage Inhibition, symptôme et angoisse[1], essai dans lequel il s’applique à démêler l’inhibition du symptôme ainsi qu’à développer l’articulation que l’une et...